Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2018

     Indignation

          

     

 

Ah Madame, monsieur je vous sollicite juste pour partager une indignation. (N’est pas Stéphane HESSEL qui veut).

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas je me présente : je suis le Sémite de service. Oui, de par mes origines confirmées par Google, je suis sémite de père en fils et ce, depuis des générations. Alors je fais avec,  bien que je me revendique Français, dans le respect des lois de la République et laïc jusqu’au bout des ongles.

Mais ne voici pas qu’en ce jour de la fête du travail, il en est d’autres qui fêtent Jeanne d’Arc pour laquelle j’ai un profond respect au vu de ce que j’en ai appris sur les bancs de mon école où, petit indigène, on m’apprenais aussi nos ancêtres les Gaulois avec mes copains d’alors, Gigi, Juan, Guedjou, Ali et bien d’autres.

Pour en revenir à mon indignation, une pétition circule depuis quelques jours  avec bon  nombre de signatures connues contre l’antisémitisme.

Et ne voici pas qu’à l’heure des repas, les infos en continu (pour ne pas en perdre une miette) nous montrent  la blonde Marine et ses invités -  leaders des extrêmes- droites européennes et dignes héritiers du Führer, du Duce, de Franco ou de Salazar – qui tiennent  le même discours sur les musulmans, arabes, racailles que leur ignorance feint de résumer en maghrébins.

Mais de tout cela je ne m‘offusque guère : ça reste dans leur nature et je sais appeler un chat un chat. Heil !

Par contre, mes grands amis les pacifistes signataires de pétitions contre l’antisémitisme, ils attendent quoi ?  Que l’on rouvre les camps ? Qu’on impose, à défaut d’étoile, un croissant de lune ? Pour dire, quarante ans plus tard, qu’on ne savait pas ?

Alors, madame et monsieur, tant que vous ne serez pas touchés personnellement, votre pétition s’arrête juste  à la porte de votre voisin, sur le même palier.

Mais n’allez pas vous étonner pas qu’un jour, de zélés  policiers viennent frapper à votre porte pour acte pétitionnaire.

 

Ah mais, me direz vous,  “Je ne savais pas”.

 

Rachid  (le Sémite de service)

Écrire un commentaire